Bienvenue en « Gagattitude »

Ce texte a été rédigé par Christine, Dame Gaga de Sainté à l’occasion de la création des parcours de GéoFuté !

Tout au long de ce texte, vous allez découvrir quelques expressions du parler stéphanois : le « gaga ». On ne connaît pas très bien l’origine du mot « gaga « qui désigne aussi les habitants de Saint-Étienne, surnom encore habituel de nos jours. Dans les historiettes inventées à partir des souvenirs d’une pure stéphanoise, vous allez « entendre » des expressions dont la plupart ne sont plus en usage aujourd’hui mais comprises de tous les gagas.
L’idéal serait de pouvoir les lire avec l’accent de chez nous. En résumé, voyelles fermées et surtout les « on » et les « an » fortement nasalisés, légèrement traînant et plus monocorde que chantant.

Bon voyage, mes belets !

Tôt le matin ou tard le soir

Le Glaude, c’est le gandou du quartier. Chaque matin, il passe, dans son camion, il ramasse les ecquevilles et les porte à la gandouze. Comme il se lève très tôt, il emporte toujours son gandot rempli de barboton bien chaud. C’est pratique c’tte gamelle en fer. Sur les coups de 10 h, ses copains et lui font un bon mâchon, avec un coup de Quina, ça les requinque bien. Parfois le Glaude, il rencontre le patère, ce vieux bonhomme qui récupère les vieux chiffons. Le Glaude, il dit que le patère emporte les enfants pas sages. Alors, nous les piozous, quand on entend le cri « Patère, patère ! » le soir devant la maison, on fait fissa pour manger la soupe sans se mâchurer !!!

Du temps de midi

Nous sommes le 2 janvier 1923. Miladzeu ! j’ai rendez-vous avec la Germaine, du temps de midi. Elle travaille à la Préfecture, elle a sa pause jusqu’à 2 h de l’après-midi. A cause d’une petite chute de neige, les tramways seront en panne toute la journée. Alors, j’arrive à point d’heure, tout mouillé de chaud. La Germaine, qui s’était faite belle comme un lustre, pousse une beurlée. Je comprends qu’elle soit énervée. Je lui ai apporté des bonbons parce que les fleurs, c’est périssable. On s’est rabiboché bien vite et demain on se marie…

 

Crêt du Roch

La gymnastique, un jeu d’enfant

Années 1960, les cours de gymnastique pour fille !!! Qu’est-ce qu’elle nous fait rire la Nadine. Il faut la voir à cacasson en train de se préparer à faire la corbicine. Accroupie, sa roulade part toujours de travers, ça lui donne la lourde et elle a des ébarioles. Une fois même, elle s’est cassé la margoulette en se relevant. Et ça fait toujours rire quand quelqu’un s’aplate de tout son long.

Travaux manuels

La Mado, elle sait pas bien coudre, faut voir comment elle rapetasse ses robes, qu’on dirait un cuchon de bouts de piat les uns sur les autres. C’est pourtant pas compliqué d’ach’ter une machine à coudre (inventée à Sainté), y’en a plein dans le catalogue de Manufrance, un vrai dictionnaire, même que tous les coissous ont appris à lire avec.

Je suis malade

Un matin d’hiver, ça burle sec, ça glisse et chez nous, y’a d’étranges escaliers… Avec le vent dans le dos et le verglas, voilà t-y pas que je débaroule tous les escayers du Crêt de Roc, de l’Eternité à Marengo. Fouilla ! « Docteur, je suis tout émaselé, ça me fait flique de gueniller »… Pas grave qu’il répond le Docteur : « Je vous fais une consulte et je vous mets 3 jours en caisse» ! Je me sens tout patraque, je mérite bien une ordonnance pour avoir du « rouge » pour mettre sur mes croûtes et la caisse de la Sécu, elle peut bien me payer 3 jours à la maison…

Allez, on rentre !

– Fouilla ! mes belets, il se fait tard. Faut qu’on prenne du souci, nous autres, on doit remonter par la coursière. Ils étaient bien bon vos godivots avec la purée.

– A Paris, ils disent des chipolatas…

– Ceusses-là, rien que des bazeuilles !

– Allez, à la revoyure, tâchez moyen de pas trop tirer peine et ménagez-vous.

C’est la vie…

La Mamie, le mécredi, elle monte au cémitière sur la tombe du Pépé. Depuis qu’il était à La Charité (l’hospice), il faisait que baronter et pis il a mangé les barabans par la racine. Beauseigne, la Mamie, quand elle revient elle a les gonfles, elle a le babeau et dit toujours qu’elle va se jeter dans le barrage (au Gouffre d’Enfer sans doute).

Pour aller plus loin :

-le blog de Tioufout

-le blog de FleurdeLys

Share Button